5ème VAUBAN – 4ème Compagnie du Génie de l’Air

Mardi 18 Septembre 2012 :

La classe 5ème VAUBAN a accueilli la 4ème Compagnie du Génie de l’Air au collège Le Grand Meaulnes. Ainsi pendant cette après-midi, la classe de 5ème VAUBAN a rencontré six soldats qui partiront au Tchad, en Afrique.

——————————————————————————————————————–

Monsieur le Directeur Académique,
Mon Général,
Mesdames, Messieurs,

Après les élèves, je suis très heureux et honorés de vous recevoir aujourd’hui au collège Le Grand Meaulnes pour la signature officielle de la convention de partenariat qui va lier notre établissement – et plus spécifiquement la 5ème Vauban – avec la 4ème Compagnie Opérationnelle du Génie de l’Air. C’est de surcroit une première pour l’académie d’Orléans Tours.

Ce partenariat illustre parfaitement à mon sens la politique éducative que nous mettons en place au collège avec l’ensemble des équipes, basée sur l’innovation pédagogique et l’ouverture sur le monde, et ce, dans le seul et unique but de favoriser la réussite de nos élèves.

Comme l’avait souligné Georges Clémenceau « La guerre est une chose trop grave pour être confiée aux seuls militaires ». C’est à partir de ce constat partagé que nous avons, conjointement, entrepris depuis quelques mois de réfléchir à un
rapprochement entre notre établissement et une unité militaire.
Et quand on regarde l’actualité, il est évident que la nation ne peut se désintéresser de son armée, ne serait-ce que parce qu’elle intervient toujours en son nom pour de multiples interventions en Afghanistan ou ailleurs. La Défense nationale doit être réinvestie par la société civile et l’école.

Notre projet est ambitieux puisqu’au final, après des rencontres et échanges divers que nous souhaitons fructueux, il s’agira en fin d’année scolaire de réaliser un livre, à la manière des manuscrits du Moyen-âge, qui racontera les faits héroïques (ou moins glorieux…) de la 4ème COGA.

Le projet est déjà en route depuis le début de l’année scolaire puisque 2 rencontres ont déjà eu lieu entre les élèves et les soldats de la Compagnie au sein de l’établissement et sur la base d’Avord.

Pour conclure, je voudrais remercier chaleureusement l’ensemble des intervenants militaires qui ont œuvré pour la mise en place du projet et féliciter M. Riffault, professeur d’histoire-géographie éducation civique et Mme Rullon, professeur de Lettres, pour leur investissement et leur engagement dans ce projet.

Frédéric COUTURIER, Principal.